3 oublis qui pourraient ruiner votre entretien téléphonique

Passage quasi obligé lors d’un recrutement, il y a de fortes chances que vous soyez appelé si votre profil a retenu l’attention du recruteur.
Ce premier entretien téléphonique est l’occasion pour le consultant d’éclaircir quelques points, de valider votre motivation et d’établir un contact plus humain afin de mieux cerner la personne que vous êtes, au-delà des compétences affichées dans votre CV.
Il serait donc dommage d’oublier ces 3 choses essentielles.

  1. Une présentation concise
    Ici le recruteur vous appelle rapidement pour valider certains points aussi soyez bref.
    Vous devez impérativement savoir vous présenter rapidement en donnant les informations principales de votre poste : établissement, service dans lequel vous travaillez, votre environnement de travail (équipe, périmètre métier, interlocuteurs) ou encore votre zone d’intervention (géographique, en interne…).
    Il ne sert à rien de relire votre CV car le recruteur l’aura sous les yeux, il s’agit juste de vous vendre en mettant en exergue ce que vous êtes aujourd’hui.
    A partir du moment où vous commencez à postuler, vous devez avoir préparé cette petite présentation.
  2. L’écoute active
    Le chargé de recherche ou le consultant que vous avez au bout du fil n’accordera que très peu de temps à cet entretien (15 minutes maximum), aussi soyez attentif : écoutez ses questions et ses remarques pour répondre de manière ciblée et ne lui faites pas perdre de temps.
    Pour certains, une réponse à côté pourrait être tout à fait discriminatoire (particulièrement pour les postes de direction). De même si vous interrompez votre interlocuteur qui cherche à vérifier des points précis, cela peut être un point négatif.
  3. La préparation de la suite
    Cet entretien est à la faveur du recruteur qui a des choses à vérifier mais il l’est aussi pour vous ! C’est l’occasion de manifester ou réitérer votre motivation et de préparer la suite du processus en posant des questions, en prenant des notes pour le prochain entretien.
    Récapitulez l’échange rapidement, demandez la suite si le recruteur ne vous l’a pas donnée

Et sinon : il y a peu de chance que le recruteur vous prévienne qu’il va vous appeler ou même vous fixer rendez-vous. L’effet de surprise serait gâché et nous aimons bien connaître vos réactions à chaud. Ceci dit, si vous n’êtes pas dans des conditions qui vous permettent d’échanger, dites-le clairement ! La personne au bout du fil le comprendra fort bien et ce serait dommage de ne pas mettre toutes les chances de votre côté.
Pensez également au ton de votre voix qui en dira beaucoup sur votre personnalité. Le recruteur ne vous verra pas, aussi il ne vous jaugera que là-dessus.
Par ailleurs, n’oubliez pas que la transparence est toujours appréciée. Si vous êtes en recherche active d’emploi et que vous ne vous souvenez pas du poste pour lequel on vous appelle, dites-le. Il n’y a pas de mal à ce qu’on vous rafraichisse la mémoire sur les éléments clés du poste.

Enfin, et non des moindres, est ce que vous avez pensé à vérifier votre message d’absence ? Si vous êtes en recherche d’emploi il serait bon que celui-ci soit simple et professionnel si vous ne pouvez pas décrocher…

Voir toutes les actualités