Les clés de réussite d’un premier entretien téléphonique

Etape souvent clé pour un recruteur, un entretien téléphonique peut intervenir après une première prise de contact via les réseaux sociaux, ou suite à une candidature de votre part à un poste précis.

Cet entretien a un seul but : rassurer le recruteur sur vos compétences et vos ambitions et lui donner envie de vous intégrer dans le processus de recrutement.

Mais en tant que candidat, c’est surtout l’occasion de confirmer votre attrait pour le poste et de préparer un futur entretien de visu.

Seul mot d’ordre : la préparation !

Ce premier entretien téléphonique peut être votre sésame pour aller plus loin dans le processus, aussi vous auriez tort de ne pas vous préparer.

A ce stade, que vous ayez postulé ou que vous ayez été approché, vous devriez avoir les informations nécessaires sur le poste et l’entreprise qui recrute. Si ce n’est pas le cas, renseignez-vous plus avant et ne négligez pas les informations sur le recruteur, car vous pourrez ainsi axer vos questions. Si c’est un recruteur ou un RH, vous pourrez obtenir des informations sur le processus de recrutement, le nombre de candidats… Si c’est un opérationnel qui vous contacte, vos questions pourront être plus précises quant aux missions du poste.

Décortiquez l’annonce pour le poste, cherchez les mots-clés et les questions qui pourraient en découler.

Le jour J – notez 

Cet entretien ayant pour but de donner au recruteur l’envie de vous intégrer plus loin dans le processus, de ne déroulez pas votre CV ! au contraire, mettez en exergue les éléments-clés de profil, vos compétences, vos expériences et vos réalisations pour être en adéquation avec le poste. Cet entretien tient lieu d’un échange pour que chacun puisse être conforté dans les attentes qu’il a de l’autre.

Si vous le pouvez, l’idéal est d’avoir votre CV sous la main et le site internet de l’entreprise qui recrute sous les yeux.

Les questions ciblées plairont au recruteur : elles seront la preuve de votre intérêt pour le poste, et que vous avez préparé cet entretien. Interrogez-le donc pour obtenir les éléments qui vous qui vous permettront de préparer également l’entretien suivant : informations sur l’entreprise qui recrute, sur le contexte du recrutement mais également le poste en lui-même.

Les questions que vous posera votre interlocuteur, outre vos motivations, vos prétentions salariales et votre éventuelle mobilité, seront autant d’indicateurs sur ce qu’il vous faudra mettre en avant en entretien, et les compétences-clé du poste ; aussi, prenez des notes.

Et ensuite ?

Un entretien téléphonique préalable à un entretien de visu est une réelle chance de confirmer ce que le recruteur a vu en vous, aussi, soyez confiant !

Vous pouvez maintenant utiliser vos notes et les informations que vous avez recueillies pour préparer le prochain entretien. D’ailleurs, n’hésitez pas à prendre ces notes lors de cette entrevue, et même à revenir dessus !

La préparation reste un gage de qualité pour le recruteur, et cela montre également tout votre intérêt pour le poste.

N’oubliez jamais que cet échange doit également conforter vos attentes. Si vous aviez des doutes sur le poste, et que malheureusement vous n’êtes pas rassuré à l’issu de l’entretien téléphonique, informez-en le recruteur.

2 raisons de lui faire part de vos doutes :

  • Le recruteur pourra lever vos craintes ou vous apporter des réponses ultérieurement pour vous permettre de continuer les entretiens.
  • Votre interlocuteur appréciera votre franchise. Un processus de recrutement peut être long et parfois compliqué, aussi, si vous ne souhaitez pas aller plus avant c’est un gain de temps pour chacun. Votre transparence pourrait être une qualité pour le recruteur, et il pourra toujours garder votre CV pour un poste plus en adéquation avec vos souhaits !
Voir toutes les actualités