Au-délà du diplôme, les qualités qui comptent

Outre les diplômes et les compétences techniques, les recruteurs accordent beaucoup d’importance au savoir-être des candidats. Découvrez le top 5 des traits de caractère les plus recherchés et les astuces pour les mettre en valeur lors d’un entretien d’embauche.

  1. L’authenticité
    Sur le CV, les recruteurs sont plutôt attirés par des clones, mais en face à face, les choses sont différentes. « Les entreprises sont à la recherche de personnalités entières qui sauront se démarquer », confirme Anne Mary, directrice du cabinet Norma Conseil RH. Pour taper dans l’œil d’un recruteur, il suffit donc de rester soi-même. « Les candidats authentiques, qui savent valoriser leurs qualités etreconnaître leurs limites, sont potentiellement des salariés qui seront capables de se remettre en question lorsqu’ils seront en poste », explique Elodie Labrosse, consultante au sein du cabinet Experts. Par ailleurs, si les professionnels des ressources humaines apprécient particulièrement cette qualité, c’est aussi parce qu’elle leur permet de mieux évaluer l’adéquation d’un profil avec un poste.
  2. L’adaptabilité
    Avec la crise économique, les entreprises sont amenées à opérer des changements stratégiques et organisationnels rapidement. Pour accompagner ces évolutions, « elles s’intéressent de plus en plus aux candidats qui savent faire preuve d’adaptabilité », constate Anne Mary. C’est d’autant plus vrai pour les profils de managers, véritables moteurs du changement sur le terrain. « On attend d’eux qu’ils s’intègrent facilement dans les nouvelles équipes afin d’y créer une dynamique de groupe », poursuit-elle. Pour illustrer cette qualité en entretien, vous pouvez parler d’un changement qui est survenu lors de votre précédent poste. « Pour convaincre le recruteur, le candidat doit miser sur l’honnêteté, conseille Philippe Baschoux, coach professionnel. Il peut, par exemple, expliquer comment il a réussi à supporter le stress et à s’adapter au changement, même s’il l’a appréhendé avec des peurs. »
  3. Un relationnel aisé
    S’il y a bien une qualité qui concerne toutes les fonctions de l’entreprise, c’est le sens du contact. « Outre les commerciaux, qui doivent faire preuve d’un bon relationnel pour fidéliser leurs clients ou en gagner de nouveaux, les postes plus solitaires, comme comptable ou informaticien, doivent eux aussi être capable d’échanger avec l’ensemble des services de leur entreprise dans la mesure où les organisations ne sont plus aussi cloisonnées qu’avant », souligne la directrice de Norma Conseil RH. Du côté des managers, cette qualité sera d’autant plus appréciée par les entreprises sensibilisées aux risques psychosociaux. « Depuis que ce thème est au cœur de leurs préoccupations, les entreprises s’attachent à recruter des managers qui seront véritablement à l’écoute de leurs collaborateurs et qui réussiront à instaurer un climat de travail favorable », assure Philippe Baschoux. Par conséquent, pour marquer des points en entretien, précisez, preuves à l’appui, que vous savez créer des liens avec les autres, travailler en équipe et faire preuve d’intelligence émotionnelle en cas de conflits.
  4. L’enthousiasme
    « Cette qualité est communicative et entraîne d’emblée l’adhésion », assure Elodie Labrosse. Sachez que c’est par votre capacité à vous projeter dans le futur poste que les recruteurs pourront mesurer votre enthousiasme. « Alors que le climat économique est incertain et que la concurrence s’accroît entre les entreprises, nos clients recherchent des candidats ayant un esprit conquérant », ajoute-t-elle. Le jour J, montrez-vous convainquant : expliquez avec précision ce qui vous attire dans le poste que vous convoitez, posez des questions sur les missions que l’on pourrait vous confier… Bref, démontrez votre motivation. Attention, toutefois, à ne pas tomber dans l’excès. « L’enjeu, pour le candidat, est de devancer les questions du recruteur avec habileté et de se mettre en valeur sans pour autant être dans l’ostentation », rappelle Elodie Labrosse.
  5. L’ouverture d’esprit
    Il n’y a rien qui énerve plus un recruteur qu’un postulant qui campe sur ses positions. « Les candidats qui ont envie d’apprendre, qui n’ont pas de certitudes figées et qui savent rester humbles par rapport à leur savoir-faire sont certainement ceux qui attirent le plus les recruteurs », estime Anne Mary. Et pour cause : les employeurs sont à la recherche de collaborateurs ayant des compétences transverses, à même d’évoluer au gré des réorganisations. Par conséquent, durant l’entretien, sachez faire preuve de souplesse. « Même en temps de crise, les candidats doivent être capables de se détacher des process et de faire des suggestions afin de trouver des solutions efficaces », souligne Nathalie Atlan-Landaburu, consultante RH chez CSP Formation.

Publié chez Keljob en avril 2012

 

Voir toutes les actualités