Entretien d’embauche : Un sans-faute sur ces 6 questions !

Vous avez trouvé un poste qui vous plait, avez envoyé votre candidature et obtenez le précieux sésame tant espéré : Vous avez un entretien !

Se préparer à un entretien est toujours un moment délicat mais pourtant crucial, car c’est une étape pouvant vous permettre d’aller plus loin dans le processus de recrutement. Voyons ensemble les questions les plus courantes que pourrait vous poser un recruteur, et comment y répondre efficacement.

  • Pouvez-vous vous présenter ?

Il s’agit ici de la question la plus souvent posée en début d’entretien, et peut perturber beaucoup de candidats car elle est relativement vaste.

Votre but ici est de construire une réponse claire et concise, en retraçant votre parcours professionnel et en apportant des exemples concrets sur vos précédentes réalisations. Par votre réponse, vous allez apporter d’une part des éléments pour alimenter l’échange grâce aux questions que le recruteur pourrait en tirer, et d’autre part lui permettre de cerner votre personnalité et les compétences que vous pourrez apporter à son entreprise.

L’idéal est de partir sur une réponse de type « entonnoir ». On va d’abord parler d’éléments assez généraux, puis aller petit à petit dans le détail sur les aspects pouvant être reliés au poste.

  • Quels sont vos qualités et vos défauts ?

La question traditionnelle, posée par bon nombre de recruteurs, à laquelle il n’est pas toujours évident de répondre. Votre interlocuteur cherche ici à connaitre votre personnalité, et son adéquation avec le poste à pourvoir.

Concernant les défauts, une réponse « idéale » peut venir en tête immédiatement, à savoir « je suis perfectionniste », mais attention ! Il ne s’agit pas d’un défaut, mais qu’une qualité exacerbée. Également, il s’agit d’une réponse très classique que donnent beaucoup de candidats, et qui peut être mal vue lors de votre entretien. Evitez également de citer des défauts ne pouvant pas avoir de lien direct avec le poste pour lequel vous êtes en lice, de type « je suis gourmand ».

Qu’il s’agisse de qualités ou de défauts, l’important est d’avoir bien connaissance du poste et des exigences qui peuvent en découler au niveau du savoir-être. Sachez piocher dans l’annonce pour laquelle vous avez postulé afin de répondre en adéquation avec cette dernière.

  • Pourquoi vous et pas un autre ?

Souvent abordée en fin d’entretien, cette question est en général de bon augure : Vous êtes en bonne position pour le poste vis-à-vis des candidats.

Encore une fois, le secret de cette réponse tient en l’annonce. N’hésitez pas, avant l’entretien, à bien relire la partie concernant le profil souhaité pour pouvoir relier ces caractéristiques à votre profil et votre parcours. Si les missions proposées font écho à des tâches que vous avez déjà eues à effectuer dans d’autres postes, n’hésitez pas non plus à le mettre en avant.

Attention cependant à ne pas tomber dans une surenchère de vos compétences, ou, à l’inverse, jouer sur l’émotionnel en expliquant combien vous avez besoin de ce poste. Restez factuel et objectif sur ce que vous pourrez apporter à votre futur employeur s’il vous choisissait parmi les candidats.

  • Ou vous voyez-vous dans 5 à 10 ans ?

Encore une fois, il s’agit d’une question récurrente en entretien, mais ô combien périlleuse. En effet, il faut savoir jauger correctement votre réponse afin de ne pas paraitre trop ambitieux, mais ne pas donner l’impression que vous quitterez votre poste au bout de quelques mois.

Il faut savoir évaluer la dimension du poste, afin de ne pas montrer des attentes trop élevées par rapport à ce que l’employeur peut offrir, mais montrer tout de même votre motivation et votre envie de rejoindre leurs équipes. L’annonce, tout comme les échanges lors de l’entretien, peut permettre d’appréhender cette question et de savoir y répondre sans donner l’impression à votre interlocuteur que vos ambitions ne collent pas avec ce qui est proposé.

Un rapide tour sur Linkedin, en amont de votre entretien, peut également vous permettre d’en savoir plus sur les pratiques de la société en termes de promotion. Consultez les profils des employés actuels afin de voir s’ils ont eu une évolution en interne ou s’ils sont restés à leur premier poste au sein de l’entreprise.

  • Combien de balles de ping-pong peut contenir un bus ?

Absurde, vous dites ? Exactement. L’employeur peut utiliser ce type de question, relativement hors de propos, afin de tester votre capacité à réagir face à un imprévu. Il est important de savoir faire face à tout type de question, même les plus étranges, en gardant votre professionnalisme et votre sang-froid. Pas question de se laisser envahir par le stress !

En fonction de votre interlocuteur, vous pouvez y répondre avec humour, ce qui peut accentuer un bon feeling déjà installé avec le recruteur. Si, en revanche, l’entretien se déroule dans un cadre très sérieux et impersonnel, faites appel à votre esprit d’analyse afin d’apporter la meilleure réponse à cette question déconcertante. Gardez à l’esprit qu’il s’agit ici d’un test du recruteur afin de voir votre réaction et votre capacité à réagir face à ces situations inconfortables.

La réponse à cette question, ici, serait simplement d’expliquer qu’il n’est pas possible de le déterminer si nous n’avons pas d’information concernant la taille du bus, ainsi que son aménagement (nombre de sièges etc.)

  • Avez-vous des questions ?

La question systématiquement posée en fin d’entretien par le recruteur, à laquelle il ne faut surtout pas répondre « non ».

Même si cela semble difficile, il faut préparer en amont des questions à poser à ce moment de l’échange. Renseignez vous sur l’entreprise, ayez bien en tête l’annonce et prévoyez quelques éléments qui pourraient entrainer des interrogations de votre part.

Bien entendu, certaines de ces questions deviennent caduques à un moment de l’entretien, puisque naturellement répondues par le recruteur lors de la présentation de la société, de l’équipe ou du poste. C’est pourquoi il est important d’en prévoir plusieurs, ou de demander une plus grande précision sur un sujet abordé par votre interlocuteur au cours de l’échange. Cela permettra au recruteur de voir votre intérêt et votre motivation à obtenir le poste proposé.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour préparer votre prochain entretien ! Alors, prêt ?

Voir toutes les actualités