La croissance du parc photovoltaïque mondial bat des records

L’énergie solaire poursuit son déploiement à la vitesse grand V… et ce n’est pas prêt de s’arrêter si l’on en croit le rapport publié mardi 9 juin par l’association de l’industrie photovoltaïque européenne SolarPower Europe. En effet, l’année 2014 aura permis de déployer une capacité photovoltaïque record de 40 GW à travers le monde. Une puissance qui permet de dépasser les 38,4 GW raccordés en 2013… qui étaient déjà un record.

Cette croissance est largement poussée par la Chine, le Japon et les États-Unis, qui forment le top 3 des nations ayant le plus investi dans le déploiement des technologies photovoltaïques. En revanche, l’Europe est un peu en retrait avec seulement 7 GW de capacités déployées en 2014 (contre 10,5 en 2013).

Les auteurs du rapport de SolarPower Europe estiment que cette croissance a été rendue possible par la combinaison de deux facteurs : l’importante baisse des coûts de production des panneaux solaires et le fait que l’énergie solaire soit devenue une énergie compétitive avec les autres sources d’énergie dans les pays à fort taux d’ensoleillement.

Selon le bilan dressé par SolarPower Europe, les installations raccordées en 2014 permettent au parc photovoltaïque mondial d’atteindre une puissance totale cumulée de 178 GW… soit une multiplication par 100 en l’espace de 14 ans !

L’association regroupant les industriels du secteur s’est également penchée sur les perspectives d’évolution du parc photovoltaïque mondial et européen. Au cours des 5 prochaines années, pas moins de 540 GW de nouvelles capacités de production solaire devraient voir le jour aux quatre coins du globe.

En ce qui concerne la puissance du parc photovoltaïque du Vieux Continent, il devrait croitre de près de 80% d’ici 2019. Selon le scénario le plus « optimiste » de SolarPower Europe, l’Europe verra en effet se développer pas moins de 158 GW d’installations solaires à l’intérieur de ses frontières en l’espace de quatre ans. Un chiffre évalué à 120 GW dans le cas du scénario « plus prudent ».

Rédigé par Guy Belcourt

Retrouvez l’article sur L’énerGeek

Voir toutes les actualités