3 attitudes en entretien qui font fuir les candidats

De nos jours, il serait aisé de penser que le nombre de personnes en recherche d’emploi justifierait que seuls les candidats doivent séduire l’entreprise, et non l’inverse.

Or l’on remarque que dans des domaines bien précis, tels ceux de l’énergie et plus particulièrement des énergies renouvelables, le marché tend de plus en plus vers un marché de candidats. En effet, sur des postes qui nécessitent des compétences techniques ou une expérience certaine, les profils de bons candidats se raréfient.

C’est maintenant à l’entreprise de trouver les moyens de convaincre ces pépites. Cela démarre dès la rédaction de l’annonce, jusqu’à l’entretien, et même au-delà.

  1. Offrir des conditions d’entretien optimales
    Il est essentiel d’offrir aux candidats des conditions d’entretien optimales. Apportez le plus grand soin à la salle dans laquelle vous ferez passer des entretiens, et apportez le même soin au respect de l’horaire indiqué. Certes, c’est vous qui offrez un poste et le candidat est présent pour ce poste, mais gardez à l’esprit les choses qu’il a dû mettre en place pour être en vos locaux, à l’heure.
    Indiquez dès le début de l’entretien son déroulé, et la suite du processus de recrutement s’il y a lieu, cela offre au candidat la possibilité d’adapter son discours au temps que vous lui consacrez, et de se projeter pour la suite.
  2. Etre transparent
    C’est le leitmotiv à suivre pendant tout le processus de recrutement, et encore plus en entretien.
    Soyez transparent sur les informations que vous donnez de l’entreprise, mais aussi sur les futures missions du candidat.
    Aujourd’hui les profils rares ont le choix en termes d’emploi, et à ce titre, ils se renseignent et comparent avant de prendre une décision. Le poste en lui-même n’est plus le seul critère pris en compte : qualité de vie au travail, rémunération, équilibre entre vie privée et vie professionnelle sont autant d’arguments pouvant faire pencher la balance.
    Aussi, de votre site internet jusqu’aux informations que vous donnerez en entretien, tout sera jaugé. Aussi plus il sera rassuré sur ce qu’il sera en mesure d’obtenir, plus il a de chance de vous choisir.
    Clarifiez en amont ce que vous pouvez offrir à la personne qui intégrera votre entreprise : salaire, avantages, mais aussi culture d’entreprise, possibilités d’évolution.
    N’hésitez pas non plus à donner le déroulement concret d’une journée ou d’une semaine de travail afin que le candidat puisse se projeter au mieux dans ce nouveau poste.
  3. Soigner la préparation et le finish
    Si l’entretien n’est pas une pratique sportive, il est pourtant facile de faire quelques parallèles avec le sport. Il faut en effet assurer la préparation et le sprint final.
    Préparez l’entretien en vous intéressant au candidat en amont. Comme en vente, il est important de connaître les attentes de l’acheteur, aussi veillez à bien cerner le candidat en relisant son profil avant l’entretien.
    Il sera alors plus aisé d’adapter votre discours et affûter vos arguments pour capter ce bon profil.La conclusion de l’entretien est la dernière impression que le candidat conservera, aussi ne la bâclez pas. C’est le moment de récapituler les attentes du candidat et surtout de rappeler comment le poste et votre entreprise peuvent y répondre.
    Toujours dans la suite de la transparence, vous pouvez donner votre impression générale sur l’entretien qui vient de se dérouler et rappeler la suite du processus.
    Enfin, n’oubliez pas d’informer rapidement le candidat s’il est retenu pour un prochain entretien. Dans la plupart des cas, ce sont le manque de visibilité sur la suite, et la lenteur du processus qui incite les candidats à accepter d’autres propositions en cours de route, ou à décliner la vôtre.
Voir toutes les actualités