Ces 5 détails du recrutement que vous ignorez

  1. Demander le remboursement de ses frais de déplacements
    Vous habitez Avignon et vous avez un entretien à Lyon ? que vous vous déplaciez en train ou en voiture, il vous est possible de demander un remboursement de vos frais de déplacement.
    Si vous êtes en direct avec l’employeur, notez que cette décision est à sa discrétion, ce n’est pas une obligation.
    Pour ce qui est des cabinets de recrutement, il y a des règles d’usage qui s’appliquent. En effet, il est considéré que le premier entretien est à la charge du candidat. Si un second entretien s’envisage et que des frais de déplacement sont à nouveau à prévoir, il convient d’en avertir le recruteur et de demander tout de suite les modalités d’un remboursement desdits frais.
    Si vous êtes à l’étranger, il va de soi que vos frais peuvent être un véritable frein, aussi n’hésitez pas à proposer un entretien skype (lien entretien skype) dans un premier temps.
    Enfin sachez que si vous êtes demandeur d’emploi, Pôle Emploi peut également vous adresser une aide à la mobilité, selon des critères bien précis à retrouver ici.
  2. Oui on peut trouver un emploi sur LinkedIn
    Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques années LinkedIn est devenir le terrain de chasse (ou d’approche directe) préféré des recruteurs et autres chargés de recherche.
    Nous ne saurions que trop vous conseiller de remplir correctement et astucieusement votre profil (et de relire nos conseils en la matière), mais aussi, si vous voulez être facilement repérable, de mettre tous les voyants aux verts. En effet, LinkedIn a mis en place des solutions pour les recruteurs afin de vous trouver plus facilement à l’aide de mots-clés, d’informations sur votre mobilité ou votre souhait de changer d’emploi.
    Sachez également que les offres d’emploi LinkedIn sont de véritables offres et qu’il est aisé de postuler parfois directement avec votre profil.
    Encore une fois, LinkedIn vous proposera ces offres en fonction de ce qui est présent dans votre profil. A vous de le compléter au mieux.
  3. Les mots-clés dans les CVs fonctionnent !
    Le mot-clé est la base du travail du recruteur, que ce soit dans les CVthèques ou même sur Linkedin.
    Aussi nous vous invitons à bien travailler votre CV mais surtout à le mettre à disposition sur les CVthèques telles que celles de l’APEC ou de Cadremploi, qui font partie des outils de base du recruteur.
    A ce titre, puisque le recruteur pense avant tout en termes de mots-clés, bannissez les images qui remplacent les mots de votre cv telles que les logos d’entreprise.
    De même, le meilleur format pour votre CV reste le pdf (et non le format JPEG, toujours pour cette question de mots-clés) : il est léger, s’ouvre sur tous les supports et permet également de cacher des mots-clés en blanc ou en transparence pour que vous ressortiez dans plus de recherches…
  4. 30 secondes sur un CV
    30 secondes, c’est le temps que passent les recruteurs sur un CV pour effectuer le premier tri. Nous ne sommes pas les premiers à le dire, mais vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour que ressortent les informations les plus pertinentes pour le poste  : vos nom et prénom, votre diplôme, vos expériences (n’oubliez pas de mettre en avant les entreprises par lesquelles vous êtes passées) et vos compétences.
    Il va sans dire que de fait, il vaut mieux adapter votre CV au poste proposé afin de faire ressortir ce qui doit l’être.
  5. Un recruteur n’est pas un dieu vivant
    Lorsqu’un chasseur de tête ou un recruteur vous appelle, ne vous inquiétez pas. Ce n’est pas un appel du Président de la République, aussi si vous êtes sur votre lieu de travail ou dans une situation qui ne vous permet pas de répondre dans de bonnes conditions, dites-le ! Personne ne s’offusquera que vous soyez entouré de vos collègues et donc dans l’incapacité de répondre à des questions. Théoriquement le recruteur devrait vous demander si vous pouvez vous exprimer librement ou s’il peut vous rappeler à une heure de votre convenance.
    Ceci-dit, même si le recruteur est une personne lambda qui connaît vos contraintes, ayez envers lui toute la courtoisie qui s’impose, parce qu’il peut vous proposer un vrai poste qui pourrait vous intéresser et qu’il serait dommage de le perdre pour un peu de rudesse.
    Ne croyez pas que nous tombons dans des lieux communs en écrivant ces lignes… en tant que recruteurs, nous faisons face à de nombreuses situations !

Envie de relever un nouveau challenge ? Découvrez toutes nos offres d’emploi.

Voir toutes les actualités