La valeur ajoutée de notre cabinet
Viser juste dès le départ

Gagner du temps et réduire vos coûts de recrutement ? C’est possible !   Personne…

Quels sont les 7 ingrédients d’une intégration réussie ?

Cela peut paraître évident mais un recrutement réussi passe avant tout par une intégration réussie !

Or rater une intégration et voir un collaborateur quitter l’entreprise en cours de période d’essai peut coûter très cher. Vous trouverez ci-dessous 7 conseils essentiels pour vous aider à définir clairement un plan d’intégration pour vos futurs collaborateurs.

Cependant considérez qu’une intégration réussie reste avant tout une affaire de comportement.

Il s’agit avant tout de rassurer et donner confiance au nouveau collaborateur, qui en retour pourra optimiser son potentiel pour mener à bien sa mission.

  1. Préparez l’accueil physique
    Un poste de travail opérationnel: C’est la base et avant tout un signe de respect et de l’intérêt qu’on porte au nouveau salarié. Prévoyez un livret d’accueil à l’attention des nouveaux collaborateurs, il permet de s’assurer que les nouveaux collaborateurs disposent d’informations complètes et homogènes.
    Annoncez son arrivée en interne, mais aussi en externe

    Informez l’équipe dans lequel s’intègre la personne en présentant ses missions ainsi que le processus d’intégration et la contribution de chacun à ce processus.

    Informez l’ensemble de l’entreprise de l’arrivée de la personne en précisant son poste et ses missions, les contributions objectives attendues, sans « sous » ou « sur » valoriser la personne et son rôle. Informez vos clients, fournisseurs et partenaires externes – d’ailleurs c’est une bonne opportunité pour renouer le contact avec eux.

  2. Personnalisez son accueil le jour J de façon informelle

    Prenez un café, invitez-le à déjeuner, prévoyez un tour d’horizon…des différents services, des bureaux pour qu’il puisse prendre ses marques.

  3. Impliquez rapidement le collaborateur dans l’opérationnel

    Notamment dans vos réunions! Cela lui permettra de « prendre le pouls » de l’entreprise et commencer à en décrypter les codes.

  4. Impliquez l’équipe en nommant un mentor

    Identifiez une personne référente qui prendra le rôle d’un facilitateur. Elle répondra au fil de l’eau aux pourquoi, comment, quand… du collaborateur et transmettra plus informellement les valeurs, les rites, les usages de l’organisation, les éléments de la culture de l’entreprise et les historiques.

  5. Rédigez un plan d’intégration formel et planifiez les différentes étapes à l’avance

    Ce rapport écrit va permettre de suivre efficacement les étapes de l’intégration de l’arrivant et sera utile au moment de la prise de décision à la fin de la période d’essai.

  6. Planifiez des débriefs durant la période d’essai et donnez une visibilité sur une feuille de route précise

    Des rencontres planifiées comme des échanges plus informels vont permettre de faire un point réciproque, d’informer, de conseiller, de rassurer, d’évaluer, d’ajuster, etc. Le feedback sécurise et stimule l’autonomie et les initiatives du nouveau collaborateur. Il renforce l’intégration technique et sociale. La relation établie avec le manager contribue pour une large part à la motivation du nouveau collaborateur à rester et à effectuer une bonne performance, durable dans le poste.

  7. Enfin, restez avant tout disponible … et MONTREZ-LE !

    N’hésitez pas à aller vers le nouveau collaborateur et à lui faire savoir que votre porte est toujours ouverte. Cela le mettra à l’aise et, surtout, vous montrerez ainsi que vous êtes accessible !

Ces 7 points sont essentiels mais n’oubliez pas qu’une intégration réussie est avant tout une affaire de comportement !

ELATOS vous accompagne dans cette phase cruciale par un suivi régulier tout au long de la période d’essai, notamment à travers une prise de contact avec le nouveau collaborateur et le manager direct un mois et trois mois après l’intégration.