5 ASTUCES POUR EVITER UN MAUVAIS RECRUTEMENT

Selon une étude de la DARES, un tiers des CDI sont rompus avant 1 an. Recruter nécessite d’investir du temps et de l’argent pour trouver le bon candidat, et n’est pas sans risque. Une mauvaise embauche peut en effet avoir de lourds impacts opérationnels et financiers.

Découvrez 5 astuces pour éviter les erreurs de casting.

MAUVAIS RECRUTEMENT : DEFINITION

Un recrutement est considéré comme raté lorsque le collaborateur embauché quitte l’entreprise dans les 12 mois.

Aujourd’hui, le recrutement est un processus devenu de plus en plus complexe, notamment à cause de la pénurie de talents. Trouver le profil idéal peut demander du temps et beaucoup d’efforts.

Voici 5 conseils pour éviter un mauvais recrutement.

1/ REDIGER UNE FICHE DE POSTE LA PLUS DETAILLEE POSSIBLE

La première astuce pour éviter l’erreur de casting est de faire une fiche de poste la plus détaillée possible. En effet, l’une des raisons qui peut pousser au départ précipité d’un collaborateur est le fait que la fiche de poste ne soit pas claire.

Des missions qui avaient été annoncées qui ne sont finalement pas celles effectuées pendant le poste, des projets évoqués en entretien qui n’auront finalement jamais lieu : le collaborateur ne se sent finalement pas épanoui car tout ce qu’on lui avait indiqué n’est finalement pas ce qu’il se passe au quotidien dans son poste.

Afin d’éviter cela vous devez absolument rédiger une fiche de poste détaillée avant même de commencer les entretiens avec les différents candidats. Pour cela, voilà une liste rapide des éléments que vous devez mentionner dans cette fiche :

  • L’intitulé du poste
  • Le département auquel le salarié sera rattaché
  • Les différents services avec qui le collaborateur sera amené à travailler
  • Les missions, les objectifs ou encore les différentes responsabilités du poste à pourvoir
  • Les éventuelles évolutions possibles du poste
  • Les difficultés et spécificités du poste
  • L’ensemble des compétences requises pour le poste

2/ NE PAS PRECIPITER VOTRE RECRUTEMENT

La deuxième astuce à mettre en place lors de vos recrutements est de ne pas précipiter ces derniers ! En effet, l’une des problématiques d’un recrutement est généralement le timing.

Parfois, nous devons recruter dans un délai imparti et nous avons tendance à nous précipiter et à recruter le premier candidat que nous recevons par manque de temps. Toutefois, recruter dans la précipitation c’est bâcler une partie du recrutement et donc augmenter les chances de finir sur une erreur de casting.

Il est donc nécessaire que vous ne précipitiez pas vos recrutements et que vous preniez le temps nécessaire pour effectuer correctement votre recrutement et toutes ses étapes. Parfois, il est préférable de ne pas recruter dans la précipitation et de prendre son temps. Vous y perdrez peut-être à court terme mais à moyen/long terme vous y gagnerez ! 

3/ PREPARER LA PHASE D’INTEGRATION DE VOTRE NOUVEAU COLLABORATEUR

La plus grosse erreur du recruteur : penser que le recrutement du collaborateur s’arrête une fois qu’il a signé son contrat. Aujourd’hui, l’onboarding d’un collaborateur est tout aussi important que son recrutement. Cela permet d’assurer une arrivée dans des conditions optimales pour le salarié, une bonne image de l’entreprise et peut aussi permettre de créer un sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Alors, n’hésitez pas à mettre en place un processus d’onboarding au sein de votre entreprise afin d’accueillir de la meilleure manière possible vos futurs collaborateurs !

4/ PENSER AU CONTROLE DE REFERENCE

La prise de référence est une pratique qui n’est pas systématique en France. Effectivement, seulement 35 % des recruteurs y ont recours à chacun de leur recrutement (selon une enquête RégionsJob). Si elle demeure une pratique assez marginale dans les PME, la prise de références constitue un moyen sûr de sécuriser son recrutement.

En effet, cette astuce peut permettre au recruteur de vérifier l’adéquation du poste à pourvoir avec le candidat en prenant des références auprès de ses anciens employeurs. Attention toutefois à cette astuce un peu controversée dans le monde du recrutement. En effet, les contrôles de référence peuvent ne pas toujours avoir une vision objective. Il est donc nécessaire en tant que recruteur de prendre ces contrôles de référence avec des pincettes et de poser les bonnes questions lors de ces contrôles.

5 / FAIRE APPEL A UN CABINET DE RECRUTEMENT

Se faire accompagner par des professionnels du recrutement, habitués à évaluer les candidats peut permettre de limiter au maximum les erreurs d’appréciation durant l’embauche.

Un cabinet de recrutement fiable, à l’écoute et expert sur une typologie de métiers sera tout indiqué pour aider et conforter vos choix de recrutement.

Un recrutement raté peut avoir de lourdes conséquences pour une entreprise et son activité. Toutefois, le recrutement n’est pas une science exacte et si les astuces précédemment citées peuvent limiter les risques d’erreurs de casting, aucune ne garantit le succès d’un recrutement.

Voir toutes les actualités