6 raisons de ne pas mentir pendant un entretien d’embauche

Avez-vous déjà été tenté de mentir pendant un entretien d’embauche ? Si certains mensonges ne prêtent pas à conséquence, d’autres peuvent vous mettre dans une situation délicate, notamment s’ils ont un lien avec votre capacité à occuper le poste visé.

Dans un précédent article nous vous parlions des mensonges sur le CV, cette fois-ci, nous vous expliquons pourquoi vous ne devez jamais mentir pendant un entretien d’embauche.

  • Ce n’est pas vous.

Avant tout, l’une des principales raisons pour lesquelles vous ne devez pas mentir lors d’un entretien d’embauche est que, honnêtement, ce n’est pas vous.

Vous vous présentez à un entretien d’embauche pour montrer pourquoi vous êtes, en tant que personne et avec les compétences que vous possédez, le meilleur candidat pour ce poste. Mentir pendant un entretien d’embauche vous met non seulement en danger, mais c’est aussi injuste. C’est injuste pour l’examinateur, c’est injuste pour les autres candidats et, surtout, c’est injuste pour vous. Après tout, le succès doit se mériter, et non pas être escroqué.

Si vous ne réussissez pas un entretien en étant vous-même, vous pouvez garder la tête haute. Vous pouvez être fier d’avoir essayé, et vous pouvez apprendre de cette expérience.

  • Votre performance.

Si vous affirmez que vous pouvez piloter un avion pendant votre entretien, il deviendra vite évident que vous ne le pouvez pas lorsque vous êtes assis dans le cockpit.

Mentir pendant un entretien ne peut être considéré que comme une réussite à court terme, et ce, si vous réussissez. Cependant, ce succès peut être extrêmement bref, lorsqu’il s’avère rapidement que vous avez menti et que l’expérience ou les compétences que vous avez prétendu avoir étaient fausses.

Mentir sur vos qualifications peut devenir dangereux pour vous et votre entourage. Heureusement, celles-ci sont presque toujours vérifiées avant de commencer à travailler, de sorte qu’il est peu probable que vous vous en sortiez avec de tels mensonges.

  • Votre réputation.

Nous savons que vous n’êtes peut-être pas Don Corleone ou Scarface, mais vous avez tout de même une réputation. Et mentir pendant un entretien peut nuire à cette réputation.

Si vous êtes pris à mentir pendant un entretien d’embauche, non seulement cela vous mettra dans l’embarras, mais vous pourrez plus ou moins laisser passer vos chances de décrocher le poste. Cela peut être déjà assez grave, mais cela peut aussi s’aggraver, car on ne sait jamais qui l’examinateur connaît. Cela signifie que vous n’avez pas seulement gâché vos chances dans une entreprise, mais potentiellement dans d’autres.

  • Se souvenir des mensonges.

Vous souvenez-vous de chaque mot que vous avez dit lors de votre dernier entretien d’embauche ? Nous en doutons fortement, et c’est important pour ce point.

Vous pouvez réussir avec un petit mensonge lors d’un entretien, mais cela ne doit jamais être considéré comme une réussite. Pourquoi ? Parce qu’il y a de fortes chances que vous ayez un entretien de suivi ou même une période d’essai sur le lieu de travail. Tout à coup, votre petit mensonge devient un gros problème, car vous devrez vous en souvenir chaque fois qu’il sera remis en question. Vous finirez par craquer, et soit vous oublierez le mensonge que vous avez dit, soit vous déraperez et direz la vérité.

  • Votre « Poker face ».

Nous n’avons jamais joué au poker ensemble, mais je parierais que votre Poker face n’est pas aussi bonne que vous le pensez.

Si vous ne savez pas ce qu’est une Poker face, elle est définie comme une « expression impassible prise par un joueur de poker pour ne pas trahir la nature de sa main « , en d’autres termes, votre visage de menteur. Et si vous mentez pendant un entretien d’embauche, vous risquez d’être pris au dépourvu à cause de vos expressions faciales et de votre langage corporel.

Lorsqu’un mensonge fait boule de neige sur un autre, vous êtes vite pris dans un tissu de mensonges. Votre jambe s’agite, votre œil commence à se contracter. Vous essayez de les contrôler, ce qui signifie que vous ne pouvez pas vous concentrer sur les questions qu’on vous pose, et c’est tout, la partie est gagnée.

  •  La culpabilité.

Mentir pendant un entretien d’embauche vous assure peut-être un emploi, cependant cela insinue aussi que vous avez potentiellement enlevé du travail à un candidat plus méritant et cela vous prépare à une bonne dose de culpabilité. Ce qui, lorsque vous essayez de donner le meilleur de vous-même, n’est jamais une bonne chose.

Face à la peur de l’échec, ne tombez pas dans la facilité du mensonge. Confronté à un challenge, on ne perd jamais, soit on gagne, soit à apprend comme le disait Nelson Mandela.

Envie de relever un nouveau challenge ? Découvrez toutes nos offres d’emploi.

Voir toutes les actualités