Ghosting candidat : 3 règles simples pour l’éviter

Le « ghosting » dans le recrutement c’est l’art de disparaître du processus sans aucune explication : pas d’appels, pas de mails, pas de sms…Ce phénomène n’est jamais une expérience agréable, aussi bien pour les candidats en recherche d’emploi, que pour les recruteurs, qui voient se multiplier les silences radio en plein processus de recrutement ! Recruteurs, voici nos conseils pour réduire le “ghosting” de vos candidats.

  • Maintenez le contact

Il faut toujours maintenir le dialogue. Les candidats aux profils recherchés n’aiment pas perdre de temps. S’ils n’ont pas de nouvelle après un premier contact, ils n’hésiteront pas à chercher ailleurs. Pour éviter cette déconvenue, il est important d’apporter une réponse rapide, même si votre choix n’est pas encore totalement arrêté. N’hésitez pas à appeler le candidat ou à lui envoyer un mail, pour lui signifier que vous avez bien reçu sa candidature, que vous avez pris en compte son CV et que vous revenez rapidement vers lui.

  • Soyez transparent  

Un autre facteur de « ghosting » important est tout simplement le stress du candidat. Pour rassurer un candidat anxieux, quelques règles simples permettent souvent de désamorcer les questions à partir desquelles il risque de cristalliser ses peurs et son stress : soyez dans la transparence (dans vos choix et vos décisions) tout au long du processus de recrutement. Expliquez quels seront le calendrier, les échéances, les décideurs, détaillez les entretiens (enjeux et étapes clés), dites quelles compétences seront jugées, quelles sont les attentes de votre hiérarchie pour pourvoir le poste, quelles sont vos marges de négociation sur les exigences du candidat, sans oublier de lui préciser les opportunités d’évolution de carrière qu’il pourra saisir avec vous.

  • Identifiez les signes avant-coureurs de « ghosting »

Votre candidat ne répond pas aux mails ou aux coups de téléphone ? Il met longtemps à rappeler ou ne rappelle pas ? Il utilise des subterfuges pour vous laisser des messages plutôt que de vous parler en direct ? Il semble fuyant, hésitant ? Ce sont des signes qui ne trompent pas ! Dans ce cas, analysez la situation : soit vous pouvez encore rattraper les choses (en essayant de le voir physiquement, en lui envoyant un mail attentif et rassurant, en surenchérissant sur votre offre initiale), soit vous sentez qu’il est déjà perdu pour votre entreprise, ou vous voyez sur les réseaux sociaux qu’il a été recruté ailleurs : analysez pour ne pas répéter les erreurs qui auront peut être conduit à cette situation (trop long délai pour finaliser l’embauche, manque de dialogue, manque d’implication dans la vie de l’entreprise et de l’équipe en pré-boarding…).

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour éviter le ghosting candidat. A vous de jouer !

Voir toutes les actualités