EDF et le CAP 2030

Le 22 septembre 2015, le journal Les Echos interviewait le PDG d’EDF, M. Jean-Bernard Lévy, juste avant la présentation du nouveau plan stratégique, CAP 2030. Un plan alliant expansion internationale et développement de la production en Europe.
Si le plan stratégique laisse toujours une large place au nucléaire (nouveau design et nouvelles implantations d’EPR) pour le développement à long terme, il prévoit aussi un nouveau plan d’expansion à l’international. En effet comme l’indique M. Lévy « Nous voulons être présents de façon significative dans trois à cinq pays en dehors de l’Europe, notamment dans le solaire et l’éolien ». La Chine sera d’ailleurs très probablement l’un de ses pays.
Mais le point d’orgue de ce plan stratégique reste l’objectif de doubler la production d’énergies renouvelables d’ici 2030. « Nous sommes déjà le premier producteur européen d’énergies renouvelables et nous voulons significativement accélérer dans ce domaine. Notre objectif est de doubler notre parc européen, et français, en 2030, c’est-à-dire passer de 28 gigawatts (GW) à plus de 50 GW », a indiqué Jean-Bernard Lévy durant son interview. Cette annonce est une petite révolution pour ce grand groupe où la culture nucléaire est prédominante.
A noter que le choix de l’horizon 2030 n’est pas innocent puisqu’il correspond à l’échéance de la Commission européenne pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% par rapport à 1990.
Voir toutes les actualités